Arsenal-Copywriting

DINGUE !

Voici l’expertise qui va te permettre d’améliorer ton acquisition, ton branding, ton expérience utilisateur et ta rentabilité

Lire cette page te prendra seulement 15 mn… 

Et ça pourrait te permettre de réaliser 10 % à 30 % de ventes en plus dès le mois prochain.

Bonus : Arsenal Copywriting t’offre même une méthode complète pour commencer dans 15 mn ! Lis bien jusqu’à la fin !

« Une femme, 2 300 paires de chaussures… et UNE plume »

Non c’est loin d’être le dernier best-seller à la mode ni même le début d’une blague. 

Cette histoire est belle et bien vraie. 

Et au début, elle avait tout pour mal finir…

Pourtant, tu verras que la fin a de quoi t’inspirer – même si tu es loin d’être un(e) grand(e) fan de chaussures ! 😉 

Alors lis attentivement ce qui suit…

Erika, cette femme qui voulait révolutionner le monde de la chaussure

Erika est une femme de 37 ans qui vit en région parisienne. 

Avec son mari Édouard, ils ont 2 petites filles de 6 et 4 ans. 

C’est une femme très active qui a deux passions dans la vie : 

  • Le handball : elle a été championne régionale avec son équipe ; 

  • La mode : ça fait maintenant des années qu’Erika travaille son look.


Manteaux, jupes, écharpes, vestes, chapeaux… Franchement, elle a plutôt bon goût et ses vêtements lui vont comme un gant.

Mais quand vient le moment de choisir ses chaussures, Erika a du mal à trouver la paire qui complètera parfaitement son style.

Pourquoi ?

Parce qu’Erika fait du 46 ! 



Et trouver une paire de cette taille, c’est un véritable calvaire.
Bien sûr que tu peux aller dans des boutiques “spécialisées” pour les grands pieds… 

Mais le souci, c’est que pour Erika, les chaussures vendues dans ces boutiques ont 3 principaux défauts : 

  1. Elles sont démodées : ce sont des chaussures classiques, loin d’être reconnues pour leur originalité ; 

  2. Les chaussures les plus tendances sont inconfortables : ce qui est un vrai problème pour un accessoire qu’elle porte au moins 8h par jour ! Pour porter une paire qui lui plaît, elle doit donc “souffrir pour être belle” ; 

  3. La qualité : les chaussures grandes tailles sont plus chères… et pour avoir de la qualité, c’est au petit bonheur la chance.

Bref, pour se chausser, Erika est obligée de faire des concessions.

Et ça l’agace de plus en plus. Surtout quand elle voit que ses amies à la pointure “normale” ont le choix entre des milliers de modèles à chaque saison

Mais les choses ont changé parce qu’Erika a pris une décision radicale

Quitter son travail pour créer sa start-up

À l’époque, le moment était plutôt bien choisi car ça faisait 2 ans que son travail la “gavait”, comme elle disait. 

Et avec 14 ans d’expérience, cette employée en marketing avait de solides connaissances pour lancer sa marque de chaussures. 

Après 3 mois de réflexion, Erika pose sa démission, rassemble ses économies et se lance dans cette folle aventure. 

Pour commencer, elle a dessiné ses modèles. Ensuite, elle a trouvé des artisans qualifiés pour confectionner ces chaussures.

Et pour ça, direction le Portugal ! Ce pays réputé pour la mode est parfait pour ceux qui recherchent de la qualité

D’ailleurs, sache que les produits “made in Portugal” sont parmi les mieux cotés et les plus chers. C’est normal car la qualité est clairement supérieure. 

Mais revenons à Erika. 

Après plusieurs mois de création et de confection, notre jeune entrepreneure est enfin prête. 

Pour que son lancement soit une réussite, Erika a vraiment établi une stratégie “aux petits oignons”. 

Elle a obtenu un prêt pour sa société. Et vu qu’elle a pas mal d’argent de côté, elle décide d’investir plusieurs dizaines de milliers d’euros dans : 

  • Google Ads (publicité sur Google) ;

  • Des campagnes sur les réseaux sociaux (Instagram et Facebook) ;

  • De l’affiliation et des partenariats avec quelques influenceurs ;

  • Une agence de communication pour travailler son “branding” et ses publicités. Très vite, sa marque envahit internet et elle se fait vite connaître. Les publicités sont toutes plus travaillées les unes que les autres ce qui promet de nombreuses ventes.


En plus, Erika a un bon positionnement. Ses produits sont géniaux et la demande est belle est bien là.

Et tout roule puisqu’après 2 mois, son succès est incroyable : 

Elle a vendu plus de 500 paires !

La classe !

Mais maintenant, elle doit suivre le rythme et améliorer ses délais de livraison. Elle décide donc de se créer un stock. 


Elle réinvestit ses premiers bénéfices et quasiment toute sa trésorerie dans l’achat de 3 000 paires de chaussures. 


Confiante, elle se dit que les ventes vont continuer à progresser et que dans 6 mois, elle aura écoulé son stock.

Sauf qu’après trois semaines, les ventes ralentissent…

Et puisqu’elle a investi son budget ailleurs, c’est foutu pour refaire de la publicité. 


Erika découvre dans la douleur qu’elle a fait une erreur de débutante : 


Investir quasiment toutes ses liquidités dans un stock conséquent
.  

 

 

Elle comprend aussi qu’investir des dizaines de milliers d’euros dans une campagne de lancement était peut-être une mauvaise idée. 


Bien sûr, au début ça donne un véritable coup de boost… Mais après ? 


Elle a manqué une règle d’or : 


Toujours avoir du budget publicitaire pour garantir un bon rythme des ventes…
Sinon, c’est la catastrophe !   

 

 

Et c’est exactement ce que vit Erika à ce moment-là : une véritable catastrophe. 


Ses ventes stagnent. 

 

 

Clairement, elle s’attendait à faire plus d’argent que ça… 


En plus, ses charges mensuelles sont alourdies par le remboursement des prêts de la société. 


Pourtant, elle y croyait dur comme fer en son histoire… Tout fonctionnait si bien ! 


Les clientes étaient contentes. Les produits étaient de qualité. Les livraisons étaient rapides. Bref, la mécanique était bien huilée… 


Alors pourquoi tout a changé comme ça ?
 


Finalement, c’est 4 mois après avoir acheté son stock que le résultat tombe… Et il est douloureux : 


Seules 700 paires ont été vendues. 

 

 

700 paires sur les 3 000 du stock. C’est un désastre !


Pire, sa boutique en ligne a de moins en moins de visites. Son site disparaît des premières pages de Google, la hantise des entrepreneurs et marketeurs…


Pour se relancer, Erika contacte son agence de communication. Elle en est sûre, elle a besoin d’une campagne pour donner un coup de fouet à ses ventes. 


Mais quand le devis arrive, il est plutôt salé… Et notre entrepreneure a le porte-monnaie vide… Payer une telle somme est tout simplement impossible. 


Emprunter de l’argent ? Impossible. Elle avait déjà poussé au maximum pour acheter son stock. 


En fait, quasiment toute sa trésorerie est sous son nez (littéralement) :


Elle se trouve dans les 2 300 paires de chaussures qu’elle entasse partout dans sa maison.

 

 

Et pendant ce temps, ses échéances de prêts courent toujours…

Cette situation lui mine le moral

Stressée comme jamais, elle songe au pire…


Elle, dont le sourire éclairait toute une pièce. 


Elle, qui était prête à abattre des montagnes. 


Elle, qui s’était donné à fond dans son projet. 


Et bien
elle est devenue l’ombre d’elle-même. Elle est au fond du trou. Quasi morte. 


Forcément, ses soucis de boulot la rendent dépressive et elle vit cette déroute comme un échec personnel. 


Pour elle, c’est comme si la vie lui disait qu’elle était “nulle”, “idiote” et “bonne à rien”. 


Et que dire de sa situation familiale ? 


Son mari est le seul à faire vivre le foyer… Et pour joindre les deux bouts, il fait des heures sup’. 


Il a beau lui dire que tout va bien… Au fond, Erika sent bien que son mari lui en veut.


Et ça, c’est encore pire que le reste. 


Franchement, en devenant sa propre patronne, elle s’attendait à vivre un conte de fées, pas une descente aux enfers. 


Comment aurait-elle pu imaginer que cette expérience la mènerait au bord de la faillite personnelle et qu’elle l’éloignerait de son mari ? 


Erika s’en veut… Elle regrette tellement… 


Alors pour que tout cela cesse, elle décide de jeter l’éponge. 


Après tout, déclarer la société en faillite lui permettrait de passer à autre chose. Elle pourrait retourner travailler pour un patron et enfin sortir la tête de l’eau. 


Finalement, peut-être qu’être sa propre patronne était trop ambitieux pour elle… 


Le cœur lourd, elle passe donc une dernière fois sur son site, ses pages Instagram et Facebook. 


C’est comme si elle leur faisait ses adieux…

Mais le soir, quand elle annonce sa décision à Édouard, sa réaction la laisse sans voix  

Loin d’approuver sa décision, Édouard la remotive pour qu’elle continue son aventure.

Voici ce qu’il lui dit :

“T’es sérieuse Erika ?! Tu veux abandonner ! 


Toi la super maman et ancienne championne de handball ! Arrête d’avoir peur ! C’est juste un mauvais moment à passer. T’en fais pas, c’est normal… Tout ne marche pas toujours. 


Le piège, c’est de laisser tomber maintenant. Alors bouge-toi le c** et trouve une solution ! 

Si je dois faire des heures sup’ pendant encore 1 an, je le ferai. Pour nous. Pour toi.” 



Bouche bée, Erika reste sans voix. 

Elle qui avait dit à Édouard que sa décision d’arrêter sa boîte permettrait de “sauver leur famille et leur couple”, elle tombe des nues. 

En fait, elle était à côté de la plaque. 

Elle avait même tout faux ! 

Son mari croyait en elle et la soutenait à 1 000 % !     

 

Boostée par les mots de son mari, ce soir-là, Erika passa une nuit blanche.

Au lieu de dormir, elle chercha une solution sur internet.

Sites, blogs, vidéos… Erika chercha LA solution qui la sortira de la galère. Le but était simple : 

Écouler les 2 300 paires qui lui restent sur les bras. 

Et c’est à force de recherches qu’elle découvre des astuces et de précieux conseils… 

Elle prend alors conscience de ses 3 principales erreurs :
 
  1. Investir des milliers d’euros dans une campagne de lancement. Par définition, ces campagnes sont chères et limitées dans le temps ; 

  2. Se concentrer uniquement sur la génération de trafic (ou leads) mais délaisser l’activation, c’est-à-dire la vente. Or, ce qui la fait vivre, ce n’est pas le nombre de visites, mais bien le nombre de ventes;

  3. Dépenser quasiment toute sa trésorerie dans des opérations momentanées et dans un stock massif. Le plus important est d’avoir un flux constant de demandes. Et c’est encore mieux si ce flux est automatisé.

Mais maintenant que les choses étaient faites, Erika devait redresser la barre !

C’est vers 4h du matin que son regard marqué par la fatigue s’arrête sur une idée. D’après ce qui était écrit, cette idée lui permettrait de :  

  • Booster ses ventes de 25 % en 3 mois !

  • Animer sa communauté et la faire grossir de + 100 % en 1 mois ; 

  • Améliorer son image de marque et sa présence sur internet ; 

  • Réduire ses coûts de distribution.

 
Et surtout, utiliser les leads que son agence de communication lui avait permis d’obtenir.

Ces leads qui lui ont d’ailleurs coûté
une fortune et parmi lesquels, peu de personnes ont acheté…

Alors quel est ce secret ?

Patience… Tu le sauras dès la fin de cette page. 

Mais avant, j’ai plusieurs questions pour toi : 

  1. Travailles-tu dans une entreprise qui doit absolument améliorer ses ventes dans les prochains mois ?

  2. Es-tu entrepreneur(e) et aimerais-tu booster tes ventes, améliorer ton branding et ta présence sur internet ?

  3. Gères-tu un produit dont les ventes stagnent malgré tes efforts ?

C’est ton cas ?

Alors il y a une chose que tu dois absolument savoir.

Dans 95 % des cas, la cause de tes problèmes est toute simple : 


Tes prospects ignorent les bénéfices de ton produit (service ou bien) et ont du mal à identifier à quel point, il leur changera la vie !



Ok dit comme ça, ça peut paraître évident. Un peu moralisateur même. Pourtant…

Voici un conseil : travaille ton message, ta présence et ta marque

Ton produit est sûrement déjà incroyable… Tu as simplement du mal à le vendre. 

En vérité, ton public a mal compris les avantages uniques de ton produit

Pour dire vrai, la vente est quelque chose que tu maîtrises probablement assez mal… Surtout s’il s’agit de vendre sur internet. 

Rassure-toi, c’est normal, car c’est un véritable métier !
 

Ce métier, c’est le copywriting.



L’une des premières caractéristiques du copywriting, c’est le storytelling.

C’est même l’un des piliers. 

Grâce au storytelling, tu pourras engager ton audience, sublimer ton produit et ton histoire mais surtout…VENDRE. 

Mais sache que le copywriting va au-delà. 

Comment ça ? 

Et bien le copywriting te permet de :

  • Développer ta marque en continu → BRANDING ; 

  • Créer du lead et élargir ton audience → ACQUISITION ; 

  • Générer des ventes sur des produits à très forte marge (pas besoin de commerciaux pour vendre) → RENTABILITÉ ; 

  • Personnaliser au maximum l’expérience d’achat pour créer le meilleur funnel de vente → MARKETING DIRECT et EXPÉRIENCE UTILISATEUR (UX).


Ces 4 choses sont exactement ce dont tu as besoin ?

Tu souhaites fédérer ta communauté et développer ta présence digitale ? 

Tu veux générer du lead et booster tes ventes ? 

Tu veux développer ton image de marque et optimiser ton parcours de vente (ou funnel de vente) ?

Alors nous devons nous parler !

Nous sommes une agence de copywritinget nous sommes sûrement ta future plume.

Nous sommes ceux qui te feront passer tes ventes au niveau supérieur.

Nous avons développé un véritable arsenal de techniques, méthodes et astuces pour faire de bons écrits pour te permettre de vendre.



Tu veux des preuves ?

Et bien, en voici :

Ces 4 dernières années, nous avons animé des communautés de plus de 5 millions de lecteurs !

Nos écrits ont été envoyés par e-mail plus de 80 millions de fois.

Le total des ventes générées ? Secret professionnel oblige… Mais plus de 15 millions d’euros, en récurrent !  

Mais soyons plus précis.

Actuellement, nous sommes en pleine phase de croissance :

  • Nous gérons une base de plus de 850 000 adresses e-mails chaque semaine ;

  • Nous écrivons aussi bien pour des infopreneurs, des start-ups, des e-commerces et des directions marketing de grands groupes ;

  • Nos écrits ont été lus par plus d’un million d’internautes ces 15 derniers jours. Je te laisse imaginer l’impact sur la croissance des entreprises que nous accompagnons ;

  • 800 : c’est le nombre de pages que nous écrivons chaque mois → C’est plus qu’un tome du Seigneur des Anneaux !

C’est dingue tout ce chemin parcouru en 4 ans !  😲

Et nous accélérons, preuve que nous faisons bien notre job !

Tu veux travailler avec nous et connaître le “régiment” de l’Arsenal Copywriting ?

Nous serons ravis de te donner nos références et de parler copywriting, ventes, acquisition, stratégie de contenu et newsletters avec toi.

Concrètement, voici nos spécialisations :

  • Newsletters / Lettres d’information ;

  • Articles de blogs / Site ;

  • Pages de vente ;

  • Landing-Page d’acquisition ;

  • Livres blancs ;

  • Scripts de vidéos ;

  • Sites internet ;

  • Fiches produits pour le e-commerce.


Donc si tu as des besoins dans ces domaines, contacte-nous !

Pour info, voici une liste non-exhaustive des entreprises pour lesquelles nous travaillons :



  • Sans oublier des échanges fréquents avec le réseau Agora, notre participation active à La Cuisine du Web et à l’organisation du Blend Web Mix. Chaque année, cet événement rassemble autour du digital, plus de 2000 participants et des dizaines de speakers à Lyon.

Pour nous contacter, utilise le formulaire ci-dessous. Nous te répondrons sous 48h ! 

⇒ Tu as un ami, un collègue qui souhaite améliorer ses ventes, son branding ou son acquisition ? 

Transmet-lui nos coordonnées. Nous serons râvis d’échanger avec lui.


Et concernant la méthode complète que nous avons promis de t’offrir ?

Nous avons rédigé une méthodologie complète pour te permettre de rédiger des newsletters très efficaces pour : 

  • Améliorer ta visibilité et ton image de marque ; 

  • Souder ta communauté ; 

  • Améliorer tes ventes : idéal pour lancer un produit ou proposer des offres à ta base client (et utiliser tes “leads”) ; 

  • Réduire tes coûts de vente et améliorer ta rentabilité. C’est efficace pour les formations comme pour les produits physiques. 


Mais surtout, cette méthode est 100 % gratuite. C’est cadeau !!

Ouai, on est comme ça chez Arsenal Copywriting...
Pour la recevoir par e-mail, laisse ton adresse e-mail sur la bannière en bas de ton écran ! 

Promis, c’est garanti sans pub et sans spam ! 

Ah et concernant Erika ? 

Et bien rassure-toi.

Suite à notre collaboration, elle a réussi à écouler tout son stock en seulement 3 semaines.

Et le meilleur dans tout ça, c’est qu’elle travaille même des nouvelles collections ! 

Comme quoi, à cœur vaillant rien d’impossible.

Et ça sera bientôt ton tour !

A très vite, 
Ah et concernant Erika ? 

Et bien rassure-toi.

Suite à notre collaboration, elle a réussi à écouler tout son stock en seulement 3 semaines.

Et le meilleur dans tout ça, c’est qu’elle travaille même sur des nouvelles collections !

Comme quoi, à cœur vaillant rien d’impossible.

Et ça sera bientôt ton tour ! 

A très vite, 

Jason, Lieutenant Copywriter @Arsenal-Copywriting

P.S : Oui je te tutoie. C’est dérangeant ? 😄 Pourtant le tutoiement est loin d’être une marque d’impolitesse. À l’inverse, quelqu’un qui te vouvoie peut totalement te manquer de respect. 😉

Cette lettre t’a tenu(e) en haleine ?

Tu as été embarqué(e) dans l’histoire ? Cool ! Dans ce cas, tu as pu mesurer la puissance du copywriting.

Fonce et remplis le formulaire ci-dessous pour nous contacter

Chose promise, chose due !

Reçois dès maintenant la méthode complète pour rédiger des newsletters qui déchirent !